L’utilisation de cannabis thérapeutique est peu connue, donc les professionnels de la santé ne connaissent pas réellement les doses à prescrire. C'est la raison pour laquelle l'AMC (association médicale Canada) somme d'« établir des programmes obligatoires de formation et d’autorisation à l’intention des médecins qui autorisent leurs patients à utiliser la marijuana »18. Depuis 2016, le cannabis à usage thérapeutique est remboursé par l'ARC (agence du revenu du Canada)19.
Chacune des dix provinces a déterminé la manière dont la marijuana serait commercialisée: certaines ont privatisé la chose, d'autres ont voulu garder un contrôle total sur les ventes. C'est le cas du Québec, qui a créé la Société québécoise du cannabis (SQDC) par laquelle passera toute la weed légale de la Belle Province –où on l'appelle communément pot.
Indica is known to induce sedative psychoactivity, typically leading to the “body high” many users report. After ingestion, most people feel a sense of full body relaxation, calming of their central and peripheral nervous system, creating a “chill out” sensorium for the user. Some people remember the effects of indica by its “couch-lock” effect. Cognitively, this strain tends to be more anti-social given that, for the majority, it enhances introspection and a sense/comfortability with “alone time”. Some people find this strain to be a great stress reliever and sleeping aid.
×