Indica is known to induce sedative psychoactivity, typically leading to the “body high” many users report. After ingestion, most people feel a sense of full body relaxation, calming of their central and peripheral nervous system, creating a “chill out” sensorium for the user. Some people remember the effects of indica by its “couch-lock” effect. Cognitively, this strain tends to be more anti-social given that, for the majority, it enhances introspection and a sense/comfortability with “alone time”. Some people find this strain to be a great stress reliever and sleeping aid.
En campagne en 2015, M. Trudeau avait reconnu avoir lui-même fumé quelques joints par le passé, y compris lorsqu'il était député d'opposition. Mais désormais Premier ministre, il affirme avoir renoncé aux pétards: "Il ne prévoit pas d'acheter ou de consommer du cannabis une fois que ce sera légalisé", a dit mardi 16 octobre son cabinet à l'AFP. Reste que pour nombre de Canadiens, le 17 octobre 2018 restera une journée historique et du Pacifique à l'Atlantique, des dizaines de fêtes ont été spécialement prévues mercredi 17 octobre, en particulier à Toronto et à Montréal. Cette légalisation est également célébrée à la Bourse de Toronto, où des milliards de dollars ont été investis dans cette nouvelle industrie au cours des derniers mois. Le leader du marché, Canopy Growth, a par exemple gagné 448% en un an et valait mardi soir 13,88 milliards de dollars.

Votre adresse email sera uniquement utilisée par la société M6 Web pour vous adresser votre newsletter. Vous pourrez vous désinscrire à tout moment en cliquant sur le lien de désabonnement prévu à cet effet. Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée vous pouvez demander à accéder, faire rectifier ou supprimer les informations vous concernant, ainsi que définir les directives particulières relatives à leur sort après votre décès. Pour en savoir plus et exercer vos droits, prenez connaissance de notre Charte de Confidentialité.

Interrogé par Sputnik, M. Boisvenu a rapidement évoqué «une catastrophe appréhendée» dans ce dossier. Et ce, pour plusieurs raisons. Premièrement, le sénateur met en garde contre l'engorgement du système judiciaire. Le gouvernement canadien pense décharger le système en limitant les arrestations pour possession de marijuana, mais en fait, il ne fera que déplacer le problème. Notamment en raison du nombre élevé de contestations de la loi qui est à prévoir.
Après la légalisation, pour chaque gramme de cannabis vendu à moins de 10 dollars canadiens (6,60 €), une taxe d'environ 0,98 dollar canadien (0,65 €) sera prélevée par l'État fédéral, lequel redistribuera un quart de la somme aux provinces. À ce montant s'ajouteront les taxes fédérales et provinciales à la consommation, qui oscillent entre 10% à 15%.
We encourage all readers to share their views on our articles and blog posts. We are committed to maintaining a lively but civil forum for discussion, so we ask you to avoid personal attacks, and please keep your comments relevant and respectful. If you encounter a comment that is abusive, click the "X" in the upper right corner of the comment box to report spam or abuse. We are using Facebook commenting. Visit our FAQ page for more information.
La police québécoise anticipe toutefois une recrudescence de l'activité: elle a créé une nouvelle escouade de cinquante-quatre agents pour lutter contre la contrebande de cannabis. Mais les amendes pour vente non autorisée, qui s'élèvent à 5.000 dollars pour une première infraction, ne sont pas vraiment dissuasives pour les dealers, pense James Eaves –le gouvernement fédéral a de son côté serré la vis en ce qui concerne la vente aux mineurs, qui pourra valoir jusqu'à quatorze ans d'emprisonnement.
Le cannabis a été officiellement prohibé en 1923 quand il a été ajouté à la liste des substances interdites d’abord prévue par la « Loi prohibant l’importation, la fabrication et la vente de l’opium à des fins autres que celles de la médecine » (dite Loi sur l’opium de 1908). À la même époque, la Convention de l’opium de Genève faisait du cannabis une des drogues assujetties au contrôle international. Quelques années plus tard, soit en 1936, son trafic devenait internationalement une activité criminelle passible de sanctions pénales. Le système international de contrôle et de classification des stupéfiants moderne a été instauré en 1961 par la Convention unique sur le contrôle des stupéfiants de l’Organisation des Nations Unies (ONU). Le cannabis est alors classé aux côtés de l’héroïne et de la cocaïne dans les substances de catégorie 1 soumises à un contrôle plus étroit (1). Le Canada est un des pays signataires à cette convention internationale ainsi qu’à la Convention contre le trafic illicite de stupéfiants et de substances psychotropes adoptée elle aussi par l’ONU en 1988.

L'ex-enquêteur de la Sûreté du Québec, Paul Laurier, partage l'avis de M. Boisvenu à ce sujet. Ce qui l'inquiète le plus est la sécurité routière. Non seulement la consommation de marijuana est dangereuse en soi pour les automobilistes, mais combinée à l'alcool et à d'autres drogues, elle pourrait faire des ravages. M. Laurier parle aussi de la combinaison fatale de textos et de marijuana au volant. Il rappelle qu'une fraction de seconde d'inattention suffit souvent pour créer des accidents mortels.
4. Look for recognizable cannabis brands, today there are a number of solid brands that have made a name for themselves by leading the charge in product development and research. Today, most of these brands are in the extract space. If the dispensary is carrying a number of these brands then that should give you some confidence about product quality. At WhitePalm we’re focused on individual brands by representing every product that includes cannabis flowers, on our site. The reason we make sure our growers have brands is so that they can be 100% accountable, thus ensuring consistency and quality with every joint you roll and every dab you take.
A cross between the heavy CRITICAL MASS and the Super Rare BLACK DOMINA is patient favorite that’s rich in medical benefits such as remedying sleep depravation , stress related symptoms ,nausea and pain. Dripping in trichomes and covered in Deep Purples this strain is truly one to be seen with a gassy aroma that is similar to the DIESEL (NEW YORK DIESEL ,SOUR DIESEL etc.)strains.
Indica is known to induce sedative psychoactivity, typically leading to the “body high” many users report. After ingestion, most people feel a sense of full body relaxation, calming of their central and peripheral nervous system, creating a “chill out” sensorium for the user. Some people remember the effects of indica by its “couch-lock” effect. Cognitively, this strain tends to be more anti-social given that, for the majority, it enhances introspection and a sense/comfortability with “alone time”. Some people find this strain to be a great stress reliever and sleeping aid.
×