Not for sale yet. Edible cannabis products and cannabis concentrates, including the substance used in vape pens, will not be legal on Oct. 17. Health Canada is coming up with guidelines for what will be allowed, and those products must be regulated within one year of legalization. The possibilities are endless, from cannabis drinks to mints and topical creams.
Not being able to get hands on the legal stuff will be the situation a lot of Canadians find themselves in come legalization day. To be blunt (hehe) about it, the provincial government's rollouts on legal weed aren’t fair nor equal. Yes, all the provinces will be offering an online service to ship weed to their residents but none are advertising same-day delivery. This means that, sadly, on national Weed Is Legal Day there are going to be some who won’t be able to get nice and baked off legal kush and will be forced to get weed the same way we’ve always purchased weed.
One of the most important factors in the production of pure extracts is the growing conditions of the parent Cannabis plant. Being that we are located on the Sunshine Coast of British Columbia, our plants thrive without the need of pesticides and fungicides. Our all-natural plants are of the highest quality because we dedicate our lives to perfecting the art of growing. Most growers grow and then dry the pants - South Coast optimizes each plant. The attention to detail will show in your bag.
This product has intoxicating effects and may be habit forming. Marijuana can impair concentration, coordination, and judgment. Do not operate a vehicle or machinery under the influence of this drug. There may be health risks associated with consumption of this product. For use only by adults twenty-one and older. Keep out of the reach of children.
Powerful is one word that completely encapsulates all the characteristics of this Legendary strain from the gassy pungent aroma to the earthy/piney taste. Reaching THC levels of up to 28% this monster screams couch lock and munchies! If you are the kind of user that enjoys having deep introspective thoughts while fighting chronic pain anxiety and stress then this is the strain for you. Small joints at first even for you champs out there!

Un groupe de travail sur la légalisation et la réglementation de la marijuana a été mis sur pied en juin 2016 pour conseiller le gouvernement dans l’élaboration de son projet de loi. Ce groupe a mené une consultation publique à l’été de cette même année afin de recueillir les points de vue des différents acteurs gouvernementaux, des experts et des citoyens quant au cadre réglementaire à mettre en place. La consultation a été structurée autour de cinq domaines d’intérêt, soit 1) les dangers de la consommation de marijuana; 2) l’établissement d'un système de production sécuritaire et responsable; 3) la conception d'un système de distribution approprié; 4) la sécurité et la protection du public;  et 5) l’accès à la marijuana à des fins médicales (4). Le rapport de la consultation  a été déposé auprès du gouvernement fédéral par le groupe de travail en novembre 2016. Il contient plus de 80 recommandations, notamment celles de réglementer la production de cannabis au niveau fédéral en s’appuyant sur les bonnes pratiques du système de cannabis médical, d’interdire tout produit jugé attrayant pour les enfants, d’exiger un emballage opaque et un étiquetage approprié sur les produits, de confier la réglementation de la distribution en gros du cannabis aux provinces et aux territoires, d’établir un âge minimum national à 18 ans pour l’achat du cannabis, ou encore d’imposer des restrictions en matière de publicité et de promotion (5).


Le cannabis fut interdit au Canada en 1923 par loi fédérale à cet effet, mais l'utilisation du cannabis aux fins médicales a été permise pour la première fois en 2001. Suivant un effort de décriminalisation de Jean Chrétien en 2003 avec le projet de loi C-38, le chef du parti libéral du Canada Justin Trudeau a fait la légalisation du cannabis un élément clé de sa plateforme durant la campagne électorale fédérale. Néanmoins, la consommation du cannabis aux fin médicales est permise par le Règlement sur l’accès au cannabis à des fins médicales. Il permet la consommation et la cultivation du cannabis pour les utilisateurs détenant une ordonnance d'un médecin canadien.
We’re a team of passionate growers dedicated to cultivating cannabis strains in their purest expression. Nature has provided us with an alternative way to holistically discover a sense of wellbeing, while socially liberating our daily routines. We lovingly breed, grow, harvest and cure our cannabis strains to coax their true medicinal qualities, in a way anyone from medical patients to true cannasseurs can appreciate.
C'est désormais chose faite: le cannabis récréatif est légal au Canada. Mercredi 17 octobre, «d'un océan à l'autre» comme le veut la devise du pays, d'impressionnantes files d'attente se sont formées devant les toutes nouvelles boutiques. Fumeurs invétérés ou badauds, tous et toutes voulaient participer à ce moment présenté comme «historique» par une grande partie de la presse.
And while many people in prohibition states may ponder the idea of a little mail-order ganja goodie bag from one of the countless online dealers, we strongly advise against it. Not that you shouldn’t enjoy a good toke, but these “businesses” are not the way to do it. Most of them are scammers and the ones who are not, well, they’re not exactly safe either.
Le Sénat a fait des démarches afin de décriminaliser le cannabis. Le sénateur Pierre Claude Nolin a convaincu ses collègues de créer un Comité spécial du Sénat sur les drogues illicites, en 2000. Deux ans plus tard, le rapport du comité recommande de légaliser le cannabis pour soustraire la production et la distribution des produits du cannabis au crime organisé.

Les provinces ont mis en place des systèmes de vente différents qui continuent d'évoluer. En Ontario, la vente de cannabis se fait pour l’instant uniquement en ligne, sur le site web de la Société ontarienne du cannabis. En 2019, la vente commencera dans des boutiques privées. Au Québec, l’âge légal de consommation pourrait être augmenté à 21 ans et la possession personnelle limitée à 15 grammes, comme l’a promis le nouveau gouvernement de la CAQ.
Vendre, mais pas trop : le dilemme des distributeurs. "Notre enjeu, c'est d'aller chercher le marché noir, mais sans faire croître le marché global", résumait mardi 16 octobre Alain Brunet, responsable de la mise en oeuvre de la Société Québécoise du Cannabis, la société d'Etat chargé de commercialiser le cannabis dans la Belle province. En clair : il faut expliquer les produits, mais ne pas en faire la promotion. Il leur a fallu fixer des prix suffisamment bas pour détourner les amateurs du marché noir mais pas trop bas pour ne pas encourager la consommation. 
Les municipalités ont aussi leur mot à dire. A Montréal, cinq arrondissements sur 19 ont déjà interdit la consommation de cannabis dans les lieux publics. Au grand dam de la mairesse de la ville, qui milite pour une réglementation uniforme et ne voulait interdire de fumer un joint que là où fumer une cigarette l'est déjà. Résultat pour l'instant : on pourra être en infraction dans une rue et en accord avec la loi dans une autre ! 

Smokeable marijuana, commonly known as “flower,” will be the primary product available. Cannabis concentrates and vape juice will remain illegal while government health regulators explore their risks. Marijuana-infused foods known as edibles will be available in about a year, government regulators say. Generally speaking, adults can possess up to 30 grams of dried marijuana and may also grow a small number of plants at home, depending on the state or territory.
Les provinces ont mis en place des systèmes de vente différents qui continuent d'évoluer. En Ontario, la vente de cannabis se fait pour l’instant uniquement en ligne, sur le site web de la Société ontarienne du cannabis. En 2019, la vente commencera dans des boutiques privées. Au Québec, l’âge légal de consommation pourrait être augmenté à 21 ans et la possession personnelle limitée à 15 grammes, comme l’a promis le nouveau gouvernement de la CAQ.
Avec l'arrivée d'une concurrence légale et bien organisée, est-ce la fin des haricots pour les dealers? On a posé la question à Francis*, un amateur assumé de cannabis qui dit fumer son joint chaque jour. Il vit dans une région rurale et n'est pas convaincu par l'offre de la SQDC: «J'ai regardé le site web: le pot le moins cher est de l'indica, qui a plutôt tendance à assommer et fatiguer. Je préfère le sativa, qui est davantage social. Pour obtenir la qualité que je désire, ça me coûterait plus de 200$ pour une once [28 grammes] à la SQDC. Or, j'ai l'habitude de payer 150$ pour cette quantité, et je suis très satisfait de mon vendeur, qui me fournit un produit d'une qualité exceptionnelle».
Chaque province a édicté ses propres règles. Au Québec il y a déjà 12 boutiques ouvertes pour acheter du cannabis, tandis qu'en Ontario il n'y en aura pas avant avril 2019. Dans la Belle province, la Société Québécoise du Cannabis a insisté sur sa mission sociale et son rôle d'éducation au produit et à ses effets. Au Nouveau-Brunswick, l'agence Cannabis NB a poussé le sens de la responsabilité (et du détail) jusqu'à expliquer sur son site web "comment rouler un joint en cinq étapes". La loi fédérale autorise la culture de quatre plants à la maison, mais la loi provinciale l'interdit au Québec ! 
Pour François Cardinal, éditorialiste au quotidien La Presse, la bonne réception et la facilité avec laquelle les Canadiens ont pris acte de la nouvelle loi ne sont guère surprenantes. « Il y a une tendance libérale et progressiste au Canada. Les Canadiens et leur mentalité nord-américaine sont peu réfractaires aux changements. » Comme pour le mariage entre conjoints de même sexe en 2005, de nombreux débats ont précédé l’adoption de la loi et, le moment venu, elle a été validée, sans être remise en cause.
GG#4 is a VERY potent hybrid strain that delivers heavy-handed euphoria and relaxation, leaving you feeling “glued” to the couch. Its chunky, resin-covered buds fill the room with pungent earthy and sour aromas inherited from its parent strains. It’s really hard to explain how incredible this strain is without sounding like we are over exaggerating. Just read the reviews on the product page please.
×