Comme vous le savez, c'est un État fédéral, chaque État a donc eu la liberté de s'organiser comme il l'entendait. Au Québec, c'est une société publique, la SQDC, qui détient le monopole, avec ses douze succursales. D'autres provinces ont choisi d'autoriser le privé. Et quelque 120 producteurs de la précieuse plante ont été sélectionnés et dûment approuvés. 
But if you were planning to casually jot down “weed” on your grocery list, think again; different Canadian provinces and territories have their own rules on how to buy and consume pot, with stipulations on legal age of purchase (19 everywhere except Alberta and Quebec, where the age limit is 18), possession limits, exactly where you can smoke, and whether or not weed will be sold by government-run stores only.
×